Simplifier et renforcer son set-up avec l’Eagle.

Scroll down to content

Quand on s’investit et que l’on souhaite améliorer ses images en astrophotographie, l’installation du matériel se complique rapidement. Si on est en poste fixe, ce n’est pas vraiment un problème, si on doit mettre en place puis démonter à chaque session, pour peu que la session n’est pas fonctionnée, ça peut vite tourner au cauchemar au point de décourager les plus motivés d’entre nous.

Logiquement on cherche à simplifier l’installation, on cherche des boîtiers qui vont regrouper et diminuer le nombres de câbles. Il en faut pour les résistances chauffantes, pour la monture, pour le capteur de température, pour une ou deux caméras, une alim et un USB, pour la roue à filtres, un USB vers l’ordi, et l’alimentation de l’ordi…etc

Une version avec ordinateur portable, et il manque les câbles d’alimentation et de commande de la monture.
La version avec pocket PC et Wifi…

La mise en place de tout ces boîtiers séparés est parfaitement possible, mais peu ergonomique et à l’usage peu fiable, il y a malgré tout de multiples câbles USB, alimentations…et l’interface entre les différents objets n’est pas toujours fluide, en voulant simplifier, parfois on complexifie autre chose.

De plus chaque branchement peut être une source de problèmes, soit à cause du câble lui-même, soit à cause du port USB ou d’alimentation qui a un faux contact si le câble bouge. Je vous montrerai une vidéo où le simple fait de bouger un peu le câble fait que l’alimentation du boîtier s’arrête. C’est gênant quand ce boîtier regroupe tous les ports USB du set-up et l’alimentation de la caméra refroidie…

L’installation démarre.

Un autre problème USB 2 / USB 3…si votre caméra est en USB 2 et que votre ordinateur ou le cable est USB 3 (ou l’inverse), il y a de grandes chances que la connexion ne reste pas stable toute la nuit. Typiquement un chargement de l’image bloque et le logiciel d’acquisition « plante », il reste indéfiniment sur « downloading »… Avoir un ordinateur qui a les 2 types de ports USB 2 et 3 sera d’un grand secours.

Ports USB2 et USB3

Le nombre d’heures et de nuits perdues en raison de ces problèmes informatiques m’ont fait regardé de plus prêt le boîtier Eagle de Primalucelab. Au toucher le boitier donne une grande impression de robustesse, et on peut fixer dessus en confiance une lunette guide ou une deuxième lunette d’imagerie.

J’ai préféré un système amovible pour plus de souplesse sur le 2ème set-up

Ce n’est pas qu’un ordinateur. En plus des 8 ports USB (4 USB 2 et 4 USB 3), de la prise HDMI, ethernet, il y a 3 ports pour des résistances chauffantes avec une puissance ajustable et 4 ports vissés 12v pour la monture, les caméras, le focus motorisé, la roue à filtre… Tous ces ports peuvent être activés ou désactivés depuis l’interface.

Ports d’alimentation 12V vissés

La prise en main est très simple, après avoir rejoint le réseau wifi généré par l’Eagle on a directement accès à l’interface pour activer ou désactiver tous les ports, et en même temps à l’interface windows pour lancer nos programmes habituels d’acquisition des images.

La séquence d’astrophotographie devient étrangement simple, je ne me suis pas encore habitué à cette simplification, la mise en route est rapide, et tout fonctionne, on a presque l’impression de tricher par rapport à avant. Cette facilité d’utilisation m’a poussée à me lancer dans une mosaïque en SHO, qui ne sera certainement pas terminée en 2019.

Photo de l’écran de la tablette qui commande à distance l’Eagle, mosaïque en cours

C’est aussi une platine de fixation, qui peut supporter jusqu’à 5 kg, comme je l’ai dit plus haut, l’Eagle va supporter sans problème une petite lunette vissée dessus.

Double rig, il faut rentabiliser les nuits!

Un des principaux avantages à l’utilisation quotidienne de l’Eagle est la rapidité d’installation et de rangement, tous les câbles étant raccordés à l’Eagle, ils restent branchés, et 45 minutes deviennent 15 minutes pour être prêt à imager, ou pour ranger et aller se coucher. Seuls les câbles d’alimentation et de liaison à la monture vont au boîtier.

Le rangement des câbles est provisoire…

En conclusion, pour les imageurs qui souhaitent faire évoluer leur set-up, je recommande fortement d’envisager cet achat, il change la pratique en la simplifiant, et avec cette simplification l’Eagle ajoute de plus une forte augmentation de la fiabilité et de la robustesse de tout le process d’astrophotographie, au final, il permet de passer plus de temps à imager avec une meilleure qualité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :